21 mai 2010

Coup de foudre exotique : quand la dorade coryphène rencontre la feuille de bananier


       
            - Durée totale :  45 min
            - Préparation : 20 min
            - Cuisson : 25 min
            - Repos : 30 min ou + (facultatif)
            - Nombre de yétis : 2           

En ce moment j'ai envie d'évasion! A défaut de partir pour une destination paradisiaque, je me contente de l'espace de ma cuisine pour laisser mon imagination s'envoler là où il fait bon oublier les soucis. Ces petits riens qui font que la journée finira toujours sur une note positive, même si les pieds se traînent parfois lamentablement le matin. Ces plats qui vous font décoller le quotidien et vous rappelle combien les bonheurs simples valent tout les voyages du monde...

Et pour m'inspirer un peu, je profite du voyage récent d'une amie, pour utiliser de la fleur de sel rapportée du lac rose au Sénégal.  Je dois dire que la cuisson vapeur dans une feuille de bananier était une première et que le rendu est vraiment incomparable. La chair du poisson s'en retrouve moelleuse et subtilement parfumée. Cette odeur enivre les papilles dès le dressage et met assurément en appétit!




J'espère que vous aimerez cette recette pleine de saveurs qui stimule les sens et donne envie de prendre son sac à dos pour partir n'importe où, mais ailleurs...et si possible loin de chez soi. Alors, qu'attendez-vous pour décoller ?
Cette recette a été finaliste au concours des "recettes voyageuses".
Retrouvez l'ensemble des recettes participantes sous le blog de Barbara.
 Merci de l'avoir soutenue!
            - 2 pavés de dorade de coryphène 
              (Picard)
            - 1 piment antillais rouge
            - Fleur de sel, poivre
            - Huile d'olive
            - 3 feuilles de bananier
            - 1 banane plantain
            - 3 tomates allongées
            - Sauce tomate fraîche
            - 2 oignons nouveaux
            - 1 bâton de cannelle
            - 1 poignée de clou de girofle
            - 1 pincée de noix de muscade
            - Pics à apéro pour refermer la
              feuille de bananier  

            - 1 vapocuiseur

 
Pour le dressage dans les feuilles de bananier

1. Rincer bien les feuilles de bananes [Vous les trouverez dans presque toutes les épiceries africaines ou asiatiques]. Préparer vos feuilles pour le dressage final en constituant une enveloppe creuse pouvant recevoir les différents ingrédients. Pour ce faire, plier un rebord à l'aide d'une agrafeuse (et oui, on fait avec les moyens du bord!) et faites en sorte d'obtenir une poche en forme de A. Puis placer ces feuilles au frais.



Pour le mijotage de votre sauce

2. Commencer par émincer, puis retirer la peau et le jus de vos tomates. Les mettre à cuire débarrassées de tous pépins, dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive. Laisser réduire. Cette sauce m'a été inspirée de la fameuse "sauce Dja" béninoise, à base de tomates concentrées, d'oignons et piment et qui se mange souvent en accompagnement des poissons frits ou de semoule (maïs, manioc) ou des ignames (sorte de patate douce). A la différence près que je décide une variante avec des oignons nouveaux pour relever le goût de la dorade et aussi tout simplement parce que j'adore ce type d'oignons.

3. Rajouter le sel et le poivre. Émincer les oignons nouveaux et conserver une grande partie de la zone verte. Rajouter sur les tomates coupées. Incorporer le piment entier ou légèrement fendu [Personnellement, je le laisse entier pour parfumer sans qu'il ne prenne le dessus sur ma sauce]. Remuer de temps à autre avec une spatule en bois. Quand les oignons sont dorés, rajouter 2 cuillères à soupe de sauce tomate fraîche. Laisser réduire 20 minutes sur feu moyen. La sauce va s'épaissir.

4. Pendant ce temps, vous pouvez décider de cuire en parallèle votre poisson et votre banane plantain. Autrement attendez 30 minutes ou plus avant de vous lancer, afin que les arômes de votre sauce s'intensifie.



Pour la cuisson du poisson

5. Après avoir pris soin de décongeler votre poisson (réfrigérateur ou air libre), arroser le d'un peu d'huile d'olive et recouvrer le de fleur de sel. Placer les pavés sur une feuille de bananier et mettre au dessus du vapocuiseur. Replier la feuille à l'aide de pics apéritifs et laisser cuire hermétiquement 20 à 25 minutes selon la taille des pavés.



Pour la cuisson de la banane plantain
6. Cette fois-ci je décide d'innover. Un petit abus de sauce arachide maison dernièrement m'a incitée à opter pour cuisson "plus diététique" [on se rassure comme on peut]. Je cuirai donc ma banane au four et non à la friture [fameux alocos].

7. Mais avant ceci, je pense à nos estomacs. Un mélange d'épices broyées devrait nous aider à une plus grande digestion. Dans un mortier, piler une petite poignée de clous de girofle (pour ses bonnes vertus), râper de la cannelle et rajouter une pincée de noix de muscade. Mélanger le tout.


8. Couper les extrémités de la plantain. Fendre la peau de la banane sur la toute sa longueur, puis la retirer. Dans une assiette creuse, couper et disposer des rondelles [1cm d'épaisseur environ]. A l'aide d'un pinceau alimentaire, recouvrir chaque rondelle d'huile d'olive. Saupoudrer les épices en passant au chinois au-dessus de vos bananes. Saler légèrement. Huiler [à peine] votre plaque de four.



9. Déposer les morceaux de banane. Mettre à cuire durant 20 minutes, après avoir préchauffé votre four.


10. Réchauffer la sauce tomate. Au moment de servir, commencer par dresser le poisson au bout de la feuille de bananier [partie renforcée], puis la sauce et en dernier vos rondelles de bananes dorées.


Je me suis surprise à réaliser cette recette exotique, vraiment délicieuse! Il n'y en avait presque pas assez pour nos appétits de gourmands...L'odeur de la feuille de banane cuite est une invitation au voyage à elle toute seule.

Congo avec le Staff Benda Bililli : bon week-end  à tous et rendez-vous la semaine prochaine, je m'en vais m'évader dans la ville rose...

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

Doria a dit…

C'est une bien jolie recette exotique que je découvre !
Très bonne soirée,
Doria

Lo a dit…

Oui, c'est chouette ! Jamais essayé de cuire dans des feuilles de bananier. Ca change des papillottes dans l'alu ? Pour la présentation, c'est sûr, y'a pas photo !
Sinon, ta daurade coryphène c'est une espèce tropicale qui vient de loin.... En France c'est pas la haute saison, mais on en trouve quand même ! Ce matin, Didou en a ramené du marché (les 3 pour 10 euros, ça doit pas revenir + cher que chez Picard...)
En espérant que l'escapade toulousaine est revigorante !
Bises

M. a dit…

Oulala quelle jolie recette qui fait voyager les papilles, j'aime!!!
bises

mab a dit…

quelle jolie recette qui doit être pleine de saveurs...Merci, merci

Mama Yéti a dit…

Merci pour vos messages! Vraiment chouette de voir que cela vous met en appétit.

Oui la cuisson est magique, non seulement la feuillle parfume le poisson, mais elle lui assure une texture douce et fondante!

Totchie a dit…

je ne connaisais pas ton blog et grâce au concours recettes voyageuses, je le découvre : sympa cette recette, mais je vais de ce pas découvrir les autres régals de ton blog.

le nounours jaune a dit…

miam, c'est joli !! tu as bien mérité mon vote et ta recette me fait voyager ...
Biz
Le nounours jaune !

over-blog.com